Le matériel du papetier

Passionné-e-s du papier, vous souhaitez installer votre atelier.

Recherchez des adresses de fournisseurs en France ou à l'Étranger peut se révéler un parcours du combattant lorsque l'on débute et pour les petits budgets. Pourtant vous pouvez commencer à travailler chez vous ! dans votre garage, dans un sous-sol, dans un atelier partagé.

Je vous propose de vous conseiller en vous accompagnant dans vos démarches de mise en place de votre atelier pour concrétiser votre projet. Le partage des références de fournisseurs pour les matières et le matériel, la transmission d'une bibliographie sur la fabrication du papier, le chiffrage pour l'installation d'un premier atelier, les astuces.

Une des machines essentielles pour fabriquer les pulpes, est la pile hollandaise : elle déchiquette les fibres. Bien sûr, c'est le premier écueil car le prix varie en 4000 à 9000 euros pour une pile d'une contenance de 30 litres. Aussi, il y a d'autres alternatives, broyeur et blender performant.

Pour fabriquer les feuilles de papier, le papetier utilise des formes. Il existe peu de formaires. L'attente pour la fabrication d'une forme peut être de plusieurs mois. Mais il existe des sites Web où vous pourrez commander votre forme, sans délai d'attente. Pour la création plastique, si vous avez de bons artisans menuisiers dans votre entourage, c'est une chance ! Grâce à la technologie, il est aussi possible de créer des gabarits et ainsi, sortir du format conventionnel de la feuille de papier.

La presse hydraulique joue un rôle important pour presser les feuilles humides et ainsi évacuer l'eau mais aussi, le pressage aide les fibres à se maintenir entre elles. Vous avez la possibilité de fabriquer votre presse hydraulique si vous avez un ami soudeur ou acheter une petite presse à des prix raisonnables (de 2 à 10 tonnes). Pour les petits formats de feuilles, cela suffit. Pour les grands formats, il est toujours nécessaire d'ajouter des plateaux et de choisir une presse de 20 à 50 tonnes, voir plus.

La presse à percussion ou à vis est utile pour le collage de vos ouvrages ou pour bien aplanir vos feuilles après le séchage.

Ensuite, le séchoir ou la sécherie... vaste programme selon la région dans laquelle vous exercez. C'est le casse-tête de l'artisan papetier et du papetier industriel. Le séchage du papier augmente considérablement le coût de production. L'eau et l'électricité ou le gaz, vont de plus, devenir de plus en plus onéreux, et participent à l'augmentation de vos charges. Il existe d'autres alternatives. À chacun de choisir la technique de séchage avec laquelle vous êtes le plus à l'aise.

Et qui dit fabrication de la pâte à papier dit matières premières : les fibres et les additifs. Certaines fibres se raréfient comme le coton. Les entreprises textiles ne s'y trompent pas et certaines anticipent déjà, en cultivant du chanvre pour fabriquer le futur "blue jean" dont la production est actuellement très polluante. En effet, les artisans papetiers utilisent les mêmes fibres végétales (lin, chanvre, coton) que les industries papetières et textiles. Il sera donc nécessaire d'évoluer vers des pratiques non polluantes, avec de nouvelles matières premières, sans oublier d'être au plus proche des réalités économiques locales et régionales. Il y a toute une réflexion à mener selon la région dans laquelle vous résidez.

Puis la question fondamentale : Puis-je envisager de devenir artisan papetier ? Après quelques années de pratique, vous pourrez vous engager sur la voie de la création de votre entreprise. La fabrication de la feuille de papier peut aussi être une activité complémentaire à votre activité professionnelle et lui apporter un plus.

Pile Hollandaise

Forme A4 papier vergé

Presse à vis

Cylindre hollandais - Fin XVIIème siècle.

La forme

C'est la matrice de la feuille de papier, différente selon les pays et leurs modes de fabrication.

Le pressage des feuilles

 Tonkin - Hanoï - Village du papier. Au début du 20ème siècle, les papetiers étaient localisés dans la province de Hưng Hóa, au village de Phú Định, et aux portes de Hanoi, au village de Bưởi Bưởi Làng Bưởi, qu’on appelait encore le village du papier.  Source : www.cartacaro.fr