FORME

Fabriquer une forme, le métier des formaires

Fabriquer une forme est un métier très spécialisé exercé par les formaires. En Grande-Bretagne, la seule personne qui fabriquait encore des formes était Ron MacDonald, qui avait commencé en 1948 avec E. Amies et Son Limited de Maidstone dans le Kent. En 2016, Ron MacDonald a pris sa retraite. Serge Pirard lui succède. Cet outil est essentiel à la fabrication de la feuille de papier et, comme le musicien possède son instrument de musique, le papetier possède sa forme ou ses formes.

La forme est la matrice de la feuille

Source : https://www.essentiam.fr/formaire-formes-et-formats/

La forme se compose :

  1. d’un cadre de bois
  2. consolidé par des pontuseaux : baguettes de bois dont l’arrête est saillante qui sont fixées au cadre parallèlement à son petit côté
  3. d’un “filtre” ou “tamis” composé d’une trame horizontale de minces baguettes de laiton (les vergeures)
  4. ces baguettes de laiton sont cousues entre elles par des fils métalliques le long des pontuseaux (les chaînettes)
  5. d’un filigrane (symbole réalisé en fil de métal)
  6. d’une couverte, autre cadre finalisant la forme et arrêtant les limites de la pâte à papier.

 

Vue du dessus

 

Vue du dessous

 

Forme Gutenberg

 

L’usage de la forme

Chaque papetier possède ses formes avec leurs propres formats. Ainsi elles seront différentes pour la fabrication de papier vergé ou du papier velin selon la tradition occidentale, la fabrication de papier Japon ( washi) selon la technique nagashizuki, la fabrication de papier traditionnel coréen, le hanji , …… 

Le papier dans les arts visuels

Les papetiers-plasticiens travaillent avec des formes adaptées (carrées, rondes, rectangulaires) à la création de leur papier et diffèrent selon les fibres utilisées : algues, lin, plantes du jardin et des champs, ….

La fabrication artisanale de la feuille de papier est utilisée par des artistes plasticiens du papier.  Dans le monde entier se déploient l’ouverture d’ateliers, l’organisation de manifestations et d’expositions dédiées au papier. Comme à Montréal, où chaque année, se déroule la foire d’art contemporain dédiée exclusivement au médium du papier et aux possibilités qu’il offre sous toutes ses déclinaisons : dessins, estampes, collages, installations, photographies, etc. Papier est l’une des premières foires de ce type en Amérique du Nord et la plus importante foire d’art au Québec. L’événement est un moteur important du marché de l’art contemporain canadien et constitue un espace d’échanges et de rencontres privilégiées pour le grand public, les amateurs d’art ainsi que les professionnels du milieu des arts visuels.