PAPIER PERMANENT

La norme du papier permanent

Les méthodes de fabrication artisanale du papier ont perduré dans le temps en France dans les moulins à papier, en Asie, au Japon, … La production de papier artisanal représente une petite partie de la vente du papier face à la fabrication industrielle du papier. 

Des normes particulières ont été élaborées pour définir les caractéristiques minimales des papiers dits ” permanents ” ou de ” longue conservation “. Un papier permanent doit répondre à quatre exigences minimales, reprises par toutes les normes à ce sujet:

  • Il doit être formé par des fibres de cellulose pure, c’est-à-dire être exempt de pâte de bois

  • Il doit avoir un pH légèrement alcalin, soit d’environ 7,5 à 9,5 (cette exigence exclut l’utilisation de méthodes de collage acides)

  • Il doit contenir une réserve alcaline ( carbonate de calcium ou magnésium, dans des proportions de l’ordre de 2% à 3%).

  • Il doit posséder une bonne résistance mécanique initiale.

En décembre 1998, est parue la norme NF EN ISO 9706 qui précise les prescriptions pour la permanence des papiers pour documents.