KOZO

Le KOZO, broussonetia kazinoki

Le KOZO est l’écorce interne du mûrier à papier – Broussonetia kazinoki – Arbuste à feuillage caduc mesurant 2 à 5 m, il pousse spontanément en régions montagneuses mais il est également cultivé pour la fabrication du papier dit « japon » dont la technique de fabrication est venue de Chine. Jadis, l’écorce a été utilisée pour la fabrication du textile. Les fibres, bouillies dans de l’eau de cendres (potassique), devenaient d’une blancheur éclatante, elles étaient ensuite filées puis tissées.

Le Sekishu-Banshi est un papier produit au Japon. Il a longtemps été fabriqué dans la région d’Iwami de la préfecture de Shimane dans l’ouest du Japon. Il est utilisé aujourd’hui pour les travaux shoji  (portes en papier), la calligraphie, la conservation et la restauration.

« Ce sont les fibres longues et résistantes, juste sous de l’écorce, qui sont considérées comme ayant trop d’impuretés pour d’autres formes de papier, qui sont utilisées. Le kozo est récolté en hiver, les écorces extérieures sont crevées, les fibres bouillies, battues à la main, mélangées à du mucilage dans l’eau, puis filtré avec un écran en bambou en bois pour former des feuilles. Le papier résultant est séché sur des panneaux en bois ou en métal ». Source : http://en.unesco.org/silkroad/silk-road-themes/intangible-cultural-heritage/sekishu-banshi-papermaking-iwami-region-shimane.